Ça fait un petit moment que je me dis que je dois prendre ce problème à bras-le-corps..
Mon pH est légèrement acide, et je ne pense pas que cela soit un véritable problème. Mais ce serait mieux si j’arrivais à le régler une bonne fois pour toute! J’ai régulièrement des problèmes infectieux, et je pense que cela pourrait les résoudre… évidemment avec plus de sommeil et une bonne hygiène de vie.

Quand le corps est en bonne santé, il respecte un bon équilibre acido-basique : c’est à dire un équilibre entre l’acidité et l’alcalinité du corps qui se mesure par le pH (ou potentiel Hydrogène qui mesure l’activité des ions hydrogène).

L’équilibre acido-basique

La notion d’équilibre acido-basique est liée à l’homéostasie, c’est-à-dire la capacité d’un organisme vivant à maintenir, à un niveau constant, certaines caractéristiques internes de son corps (température…). L’équilibre acido-basique est influencé en grande partie par l’alimentation : chaque aliment pouvant être classifié selon qu’il est acide ou basique. Notre propre métabolisme produit également des déchets acides.

La rupture de l’équilibre acido-basique

Lorsque le corps reçoit et produit plus de déchets acides qu’il ne peut en éliminer, l’équilibre acido-basique est rompu. L’organisme va alors puiser dans ses réserves des molécules neutralisantes, comme le carbonate de calcium des os et des dents, le magnésium des os ou le potassium des muscles, entraînant un risque de déminéralisation. Les acides en excès sont transportés par le sang et stockés dans le tissu conjonctif, qui soutient et relie les organes entre eux. Années après années, l’accumulation de ces déchets peut entraîner une acidose métabolique latente (AML), qui affecte directement le transport de l’oxygène et la nutrition des cellules.

Comment savoir si l’on souffre d’un déséquilibre acido-basique ?

Il est possible de réaliser des tests urinaires chez soi. Des bandelettes test sont disponibles en pharmacie et en magasin diététique. Sur une durée d’une semaine, faites un test sur les urines du matin.
Pour bien faire, faites le test la 2eme fois que vous allez aux toilettes, la première ayant servi à se vider la vessie des urines de la nuit. La première urine étant toujours acide car elle contient tous les acides filtrés par les reins et accumulés au cours de la nuit.
Car en mesurant le degré d’acidité des urines, on peut donc déterminer si le corps rejette des quantités normales d’acides ou non.

Le pH optimal pour le sang est de 7,3 à 7,35, alors que celui de la salive est de 6,5 à 7,5, celui de l’urine de 6,5 à 7,0 (il peut être un peu plus bas le matin au lever, entre 6,0 et 6,5).

Je teste mon pH

Je me suis donc acheté des bandelettes urinaires pour tester mon pH. Bien sûr, le pH du système urinaire n’est pas exactement celui du corps mais cela donne un bon point de départ et cela est facile à réaliser.
J’ai fait un premier test en janvier dernier. Mon PH est de 6 et demi. Donc légèrement acide, comme je m’y attendais.
Il fallait donc corriger cela, pou aider mon corps à résoudre de mes petits problèmes de santé.

Mon pH le 19 janvier 2019 : 6,5
Mon pH le 19 janvier 2019 : 6,5

J’avais déjà fait un test 1 an auparavant pour le même résultat. J’avais donc arrêté de consommer de la viande et du poisson pendant quelques semaines, mais aussi, du thé, de l’alcool, du sucre, des laitages, etc…
Pour remplacer cela par uniquement des fruits et des légumes !
Ça avait parfaitement fonctionné puisque mon PH était remonté au-dessus de 7.
Sauf que ne manger que des fruits et des légumes est extrêmement frustrant. Et je ne parle pas de régime végétarien dans lequel il y a plein d’autres choses notamment des féculents, des gâteaux, etc….
Résultat : Je l’ai donc fait pendant quelques semaines pour régulier mon PH puis j’ai laissé tomber. Trop difficile, trop contraignant…

Il a donc fallut imaginer autre chose… Quelque chose qui puisse être en accord avec ma façon de vivre et de m’alimenter.

Il faut que je trouve une solution qui soit pérenne, que je puisse appliquer au quotidien sans que cela soit une frustration : revoir mon régime alimentaire sans appliquer quelque chose d’aussi drastique que ça.

La relation entre notre alimentation et l’équilibre acido-basique

Depuis 50 ans, les bouleversements alimentaires ont été très importants. Ainsi, notre consommation de viande a presque doublé ! Or, la viande est riche en acides aminés soufrés, dont le métabolisme produit des acides forts.

De plus, les aliments voient leur qualité nutritionnelle amoindrit par les procédés de fabrication de l’industrie agro-alimentaire. On assiste à une perte importante en potassium au profit de la teneur en sel. Or, on sait que l’excès de sel contribue à épuiser nos ressources en bicarbonates, moteur du système de régulation. Enfin, les procédés de raffinage, en particulier des produits céréaliers, appauvrissent la variété et la quantité de sels alcalins et de nutriments essentiels.

Des légumes du jardin dans mon assiette

Conséquences de l’acidification

  • Ralentissement du métabolisme
  • Aggravation des problèmes de peau
  • Aggravation des inflammations
  • Épuisement du système nerveux
  • Prolifération des bactéries et des champignons
  • Dérèglement de la flore intestinale
  • Dégénérescence des ongles, des cheveux et des os
  • Tensions musculaires

Ma solution

La première chose à faire, c’est d’améliorer son hygiène de vie :
– Dormir suffisamment : je me suis mise à faire des siestes de temps à autre, ce que je ne faisait jamais avant !
– Ne pas stresser : bon, là j’ai plus de boulot. Mais j’y travaille:)
– S’aérer et se bouger : pour l’activité physique, aucun problème.. Pour s’aérer… euuuuh… Là aussi, je prends ça en compte et je travaille dessus.

Et ensuite, j’ai essayé de voir ce que je pouvais modifier dans mon alimentation.

  • sont acidifiants : viandes, poissons, charcuteries, fromages et produit laitiers, céréales raffinées (pain blanc, pâtes non complètes, riz blanc), café et alcool (surtout le vin blanc), sucre et chocolat.
  • sont alcalinisants : fruits et légumes (frais ou secs), légumineuses, féculents (pomme de terre), épices et fines herbes, amandes et graines, thé vert, algues.

Une bonne idée :
je fais une cure de jus de citron tout les matins

J’ai donc cherché dans mon alimentation, ce que je pourrais modifier. J’ai donc pris un décision radicale : plus de thé ! Aaaargh!.….. Euuu là, c’est franchement énorme, mais c’est possible.
J’ai donc remplacé les multiples thés (et matcha) que je buvais pendant la journée par des infusions multiples et variées (et bio, dans la mesure du possible).

J’ai réduit un peu plus ma consommation de sucres raffinés. Je ne mangeais déjà quasiment pas de gluten avant, et il y a longtemps que je ne prends plus de laitages…
Et j’ai augmenté la quantité de fruits que je consomme…

Vous savez quoi? Et bien ça a fonctionné !

J’ai refait un test il y a quelques jours, et mon ph est de 7 !!! Youpi! ... Ça me fait vraiment plaisir, parce que cela veux dire que mes efforts ont portés leurs fruits!

Cela dit, le thé me manque beaucoup, vous vous en doutez. Donc, je vais petit à petit réintroduire le Matcha dans mon alimentation (qui en principe est un produit alcalinisant et non acidifiant).

Mon pH le 08 mai 2019 : 7
Mon pH le 08 mai 2019 : 7

Une recette : l’eau alcalinisante

Pour que l’eau soit considérée alcaline, son niveau de pH doit dépasser 7,3. A partir de ce chiffre, plus elle montera, plus elle sera alcaline.
Boire un verre d’eau alcalinisante tout les jours, c’est facile a mettre en place !
Voici les recettes que j’ai trouvé sur le web :

Recette d’eau alcaline n°1

Cette recette d’eau alcaline est l’une des plus connue et utilisée. Elle est assez économique car la plupart des ingrédients se trouvent déjà dans votre cuisine, ou sont facile à se procurer… Et c’est très facile à préparer.

Ingrédients :

Prenez la bouteille d’eau et ajoutez-y le citron coupé en 8 morceaux. Ensuite, ajoutez la petite cuillère de sel de l’Himalaya. Puis réservez le mélange pendant 12 heures à température ambiante. Le matin suivant, il faut boire 3 verres avant de petit-déjeuner.

Recette d’eau alcaline n°2

Cette deuxième méthode pour préparer de l’eau alcaline est assez simple. : elle consiste à mettre à bouillir de l’eau pendant 5 minutes !

L’eau, dans son état normal, a un pH qui ne dépasse pas 7,2. Quand on la fait bouillir pendant 5 minutes et qu’on la laisse refroidir, le pH monte jusqu’à 8,4, aidant ainsi à réguler le pH du corps.

Certaines personnes disent que ce type d’eau doit être bue chaude. Mais lorsqu’elle refroidit, elle conserve très bien son alcalinité.

Recette d’eau alcaline n°3

La dernière méthode pour préparer de l’eau alcaline maison que nous allons partager avec vous, consiste à profiter des bienfaits du bicarbonate de soude.

Il faut tout simplement mettre une petite cuillerée de bicarbonate de soude dans un verre d’eau. Cela fera passer le pH de 7,2 à 7,9.

Je trouve ces trois recettes très intéressantes, à cause de leur simplicité de réalisation. Mais je vais les tester toutes les 3, ne serait-ce que pour les goûter. Parce que de l’eau bouillie, ou avec du bicarbonate de soude, ce ne doit pas être très agréable à avaler. A suivre dans un prochain article…

Boire de l’eau

Sur internet..

On trouve sur Internet toutes sortes de conseils pour aider à réduire le Ph. Et en général ils vont tous dans le même sens… voyons ça d’un peu plus près :

  • 1 – Éviter les aliments industriels
    Là on est d’accord ;  et de toute façon j’en mange très peu… dans ce blog je vous incite toujours à cuisiner vous-même pour tout un tas de raisons: les plats industriel ne sont pas bio, ils sont bourrés de colorants, de sucres, de sel, que sais-je encore… et en plus ce n’est pas bon!
  • 2 – Augmenter la source de fibres.
    En décodé, cela veut dire manger beaucoup de fruits et de légumes. Et je rajouterai de préférence bio et local mais cela ça n’a rien à voir avec les fibres!
    Elles sont très présente aussi dans les oléagineux: donc allez-y sur les graines de lin, les noix, les amandes…. moi qui adore ça, je ne vais pas m’en priver…
    Il y a un noyer dans mon jardin, et j’ai ramassé de cet hiver des « tonnes » de noix… Je sais quoi en faire à présent : je vais en manger régulièrement au lieu de simplement attendre d’avoir une idée de recette.
  • 3 – Buvez des infusions plutôt que du café ou du thé noir qui sont beaucoup trop acide.
    Heureusement, le thé vert c’est un peu mieux…. cela fait un mois que j’ai arrêté toute forme de Thé, même le matcha. Mais je dois dire que cela me manque beaucoup. Même si les infusions sont très bonnes ; même si je diversifie beaucoup.
  • 4 –  Réduire les farines blanches
    OK, comme je ne mange pas de gluten, et que même pour le reste, je préfère les aliments complets, le problème est résolu !
  • 5 –  Éviter la consommation de viande et de protéines animales
    Nous sommes d’accord là-dessus aussi… même si je ne suis pas un régime végétarien (comme Esther), je pense qu »il vaut bien mieux manger MOINS de viandes, et en choisir de MEILLEURE qualité.
    De plus, l’excès de viande entraîne un taux important d’acide urique, phosphorique et sulfurique, de forts acides qu’il est difficile d’éliminer.

 

En conclusion :

Il est indéniable que des solutions simples et peu coûteuse, facile à intégrer dans notre vie quotidienne existent… Je vous encourage vraiment à tester votre pH, et à mettre en place une de ces solutions si besoin il y a  !

Je vais continuer mes test, et je vous donne rdv dans quelques semaine pour connaitre le résultat, après ma cure de jus de citrons et d’eau alcalinisante…

 

Et vous, avez-vous testé votre pH?
Quelles mesures avez-vous mises en place ?

4 Commentaires

  • Ely
    Posted 11 septembre 2021 7:22 0Likes

    J’ai adoré vous lire j’ai beaucoup appris
    Merci

    • Esther HAUTIN
      Posted 12 septembre 2021 11:51 0Likes

      Merci à vous ! Cela m’enchante…
      C’est exactement pour cela que j’ai pris le temps de faire toutes ces recherches et de les partager.A très bientôt.

  • Lyne Mercier
    Posted 28 février 2022 3:12 0Likes

    Cela fait du bien de vous lire, surtout aux prises avec des infections urinaires/brûlements à répétition. C’est pas normal d’être sur les antibiotiques + fois par année alors que ça défait notre flore vaginale et amène d’autres problèmes. J’ai pris bcp de notes de votre article. A bientôt.

    • Esther HAUTIN
      Posted 31 mars 2022 3:02 0Likes

      Merci Lyne !
      Cela m’encourage à continuer…
      J’ai eu des problèmes d’infections urinaires pendants des années, non pas liées aux infections, mais à un état général de mon corps : trop de fatigue d’une part, d’où des difficultés à lutter contre ça, et d’autre part, mon corps qui ne savait pas garder de l’eau, d’où une soif constante et une besoin de boire toute la journée (de l’eau bien sûr, mais également du thé!).
      C’est un problème résolu aujourd’hui, bien que je ne sache pas ce qui a exactement rétabli la balance!

      Bon courage et à vous!

Commentaires